top of page

Le tarif d'un photographe de mariage...

Commençons par la base :


1 - Qu'est-ce qu'un photographe professionnel ?

Une personne investie dans son métier, formée. Vous avez deux profils essentiellement. Des photographes ayant suivi un cursus classique d'études pour devenir professionnels, et des passionnés qui se sont formés pour franchir le pas et vivre de leur passion. Dans les deux cas de figure, tous continuent à suivre des formations tout au long de leur carrière pour évoluer et s'améliorer. Personnellement, je fais partie de la deuxième catégorie - la plus nombreuse je pense. J'ai découvert la photo en Angleterre et de retour en France, j'ai eu l'opportunité d'intégrer une structure spécialisée dans le reportage de mariage et travaillé en parallèle pour un éditeur de cartes postales - j'ai suivi ensuite une formation avec l'école "Lignes et Formation" pour passer professionnel à mon compte. Je continue de me former sur divers thèmes, tous aussi intéressants les uns que les autres, aussi bien en photo, que dans des domaines qu'il nous faut développer aussi, j'en reparlerai plus loin.

2 - Pourquoi prendre un photographe ? Tonton a un super appareil photo !

La photographie de mariage fait partie des exercices les plus difficiles, il faut le savoir. Vous pouvez vous retrouver avec une luminosité dure en plein après-midi, dans une église sombre, avec les lumières du DJ le soir qu'il va falloir gérer, du mouvement dans des conditions de lumières difficiles… Un photographe professionnel va savoir intervenir à bon escient, en toute discrétion, connaître les réglages à effectuer sur son boîtier en chaque circonstance pour avoir le bon rendu. Il est là pour travailler, donc concentré sur sa tâche pendant un certain nombre d'heures - sans faiblir - il n'en a pas le droit, il a un travail à rendre. Si vous demandez une prestation complète, nous sommes vite à 16/17 heures de travail continu - à l'affût de tout ce qui va retranscrire l'ambiance de votre mariage, tout ce qui va vous laisser de beaux souvenirs. Vous êtes bien entendu au centre du reportage, mais le photographe va aussi s'occuper de ce qui gravite autour de vous, que vous n'aurez peut-être même pas vu et que vous aurez le plaisir de découvrir lors de la séance de visionnage des images.

Laissez tonton profiter du mariage de sa nièce ou son neveu. Pour avoir fait le mariage de ma sœur, en tant qu'invitée, témoin et photographe - je peux vous assurer que l'on ne profite pas pleinement de la journée, mais que voulez-vous, je tenais absolument à lui offrir son album, j'étais la mieux placée pour ça !

Et puis, si tonton est en costume, le photographe a son sac sur le dos, 2 appareils photos en bandoulière, avec deux objectifs différents, du matériel dans le sac, c'est lourd, il faut être mobile et rapide malgré tout, même en plein mois d'août !


3 - Clic, c'est dans la boîte....

Une idée reçue qui tend à perdurer, mais qui est totalement erronée ! Clic, bien entendu, clic et reclic d'ailleurs... Mais tout en réfléchissant à son cadrage, sa lumière, sa vitesse, sa sensibilité, en bref, l'aspect technique indispensable à une bonne composition d'image que tonton ne connait peut-être pas.


Une fois la journée de reportage terminée, une autre journée s'annonce tout aussi longue et intense.

Il s'agira de décharger les photos sur l'ordinateur (qui devra être très performant sous peine de devenir un véritable calvaire pour la suite du travail), de trier les photos que l'on va conserver et traiter. C'est à dire que toutes les images sélectionnées vont être "optimisées". Le photographe professionnel dispose de logiciels lui permettant d'améliorer la colorimétrie, les ombres, retirer une affiche qu'il n'aura pas pu éviter sur une porte de mairie ou d'église par exemple, ou un bouton d'acné disgracieux que le stress aura infligé à la mariée…

Tout ce travail, appelé post-production, prend beaucoup de temps aussi, mais il est impératif pour un rendu qualitatif du travail.


4 - Les services du photographe :

La suite dépend du choix de chaque photographe. Certains vous proposeront exclusivement les fichiers numériques, d'autres un support papier (livre ou album traditionnel), voire le numérique et le support papier.

Personnellement, je propose les deux.

Nous conviendrons donc d'un rendez-vous de visionnage des images en avant-première (avant vos invités qui les découvriront sur une galerie privée et sécurisée - je me serai occupée de leur donner les codes d'accès le jour du mariage).

Avec un logiciel spécifique à la sélection des images, nous allons ensemble choisir les photos que vous voudrez dans votre livre. Support que vous aurez choisi sur une gamme que je vous aurai présentée au préalable. Je reviendrai sur le sujet un peu plus tard.

Je vais donc m'occuper de la conception du livre, qui prend également quelques heures, vous soumettre la maquette pour validation avant de passer commande et vous livrer VOTRE livre de mariage !


5 - C'est tout ?


Que nenni ! Je vous ai parlé de la partie "cœur de métier" du photographe. Mais un indépendant a beaucoup de choses à gérer. Ce qui est valable pour les photographes, l'est aussi pour les artisans d'une manière générale. Nous sommes loin d'être les seuls concernés, bien entendu !


En ce qui concerne le mariage spécifiquement :

- Nous allons convenir d'un rendez-vous pour faire connaissance, signer le contrat, établir l'organisation de la journée pour que tout se passe sereinement, choisir le support qui vous plaît le plus…

- Potentiellement, une séance photo avant mariage ainsi que le traitement des images.

- Il est possible de concevoir les faire-part de mariage avec les photos de cette séance (en ce qui me concerne).

- Le reportage le jour J comme je vous l'ai déjà expliqué, avec la post-production et le rendez-vous visionnage.

- La conception du livre, des cartes de remerciements si vous le souhaitez et la livraison finale.


Pour votre sécurité et la sienne :

- Un photographe qui se respecte doit avoir a minima une assurance de responsabilité civile.

- Mais en général aussi une assurance pour le matériel.

- Un véhicule qui tienne la route et ne risque pas de tomber en panne en allant sur un mariage.

- Tout le matériel en double.

- Du matériel informatique performant, des logiciels spécifiques.

- Une prévoyance pour se prémunir d'un problème de santé éventuel.

- Préparer sa propre retraite, celle des artisans est à faire pleurer…


La face cachée de l'iceberg, il est aussi multi casquettes !

- Il doit être capable de gérer sa comptabilité, dans l'idéal même en micro entreprise, de faire son prévisionnel, son bilan pour savoir si son entreprise est viable et la faire évoluer positivement au fil des années.

- De créer et gérer son site internet.

- De s'occuper de son référencement avec les réseaux sociaux, Google, en mettant du contenu intéressant, pour vous et pour que le site soit visible sur la toile.


Résumons :

Un artisan doit apprendre en plus de son métier, à être commercial, "réseauteur", comptable et très endurant, curieux de tout et volontaire pour avancer, ne pas se décourager dans les moments difficiles mais au contraire arriver à rebondir, se remettre en question, et avancer, toujours avancer !


6 - Et le juste prix alors ?


Dernièrement j'ai eu une personne qui souhaitait un photographe des préparatifs de la mariée au gâteau, avec tous les fichiers numériques, pour moins de 1000€.

Est-ce viable ?

Il faut savoir que lorsque vous donnez 1000€ à un photographe, il lui en reste la moitié. C'est valable dans beaucoup de métiers, je ne me permettrai pas de dire tous car je ne connais pas toutes les contraintes de chacun, mais globalement, les personnes avec lesquelles j'ai l'occasion de discuter sont sensiblement dans le même cas de figure. Une fois tous les frais retirés et les charges URSSAF, c'est 50% de la somme qui s'est envolée.

Dans ce cas précis, des préparatifs au gâteau, avec tous les fichiers numériques traités, c'est moins de 500€ pour environ 35 heures de travail. Soit 14€ de l'heure. En ayant fait une journée de 16/17h non-stop, travaillé en nocturne… et en tenant compte de la toute la partie cachée de l'iceberg que j'ai décrite plus haut.

Sur ce qui reste, vous retirez encore ce que vous mettez de côté pour votre retraite.


Un artisan doit subvenir à ses besoins présents et futurs pour éviter des déconvenues. Vous avez, je pense, toutes les informations importantes pour être en mesure de juger de la justesse des tarifs des photographes !


Pour ceux qui ont eu le courage de lire cet article jusqu'au bout, je vous remercie déjà pour l'intérêt que vous y avez apporté… Vous n'avez pas perdu votre temps car j'offre sur la prochaine séance photo familiale que vous prendrez chez Valphotovar 10% de remise et pour votre mariage (mairie au vin d'honneur minimum), si c'est votre projet, 2 livrets de 20 pages pour un parent ou un témoin…



Valérie








Posts récents

Voir tout

Opmerkingen


bottom of page